Skip links

Pourquoi j’ai choisi Dynastrat et les autres outils de la société Stratelio

Avez-vous déjà un moment lors duquel vous vous sentiez invincible et où tout semblait couler naturellement? Les sportifs connaissent cette sensation sous le nom de « Flow » selon le terme de Mihaly Csikszentmihalyi. Une fois vécu, on cherche indubitablement à revivre cette sensation, cette émotion encore et encore. D’où vient-elle? D’une rencontre parfaite entre la compétence et la passion, le croisement idéal entre le maitrisé et cette petite zone d’inconnu qui nous pousse à nous surpasser.

Un révélateur de forces, de talents innés

Or, nous avons tendance à catégoriser, à compartimenter: les passions pour la sphère extra-scolaire, extra-professionnelle; les compétences pour le professionnel.

Etre performant, « bon », c’est développer au maximum les compétences qui nous ont été reconnues. Il faut avoir LA bonne réponse, être l’expert. On finit par être catégorisé dans une personnalité qui nous semble parfois très éloigné de qui nous sommes ou voulons être.

Et parfois, nous faisons des rencontres qui nous permettent de tout remettre en ordre. Cela a été mon cas quand j’ai rencontré Daniel Bos, fondateur de la société Stratelio. Daniel me fait passer un profil Dynastrat. Revenant d’expatriation et donc en phase de transition, j’étais parfaitement partante. C’est le bon moment de faire le point sur moi-même. Les résultats ont été surprenant: Je suis en « rejet » au niveau de l’analyse et de la synthèse. Grand point d’interrogation vu que c’est ce qui a été mon point fort incontestable en tant que responsable de la veille stratégique. Je m’insurge, je ne suis pas d’accord avec les résultats. La réponse de Daniel, ou plutôt sa question, fait mouche : « N’es-tu pas épuisée à la fin de la journée si tu n’as fait que cela? Il n’est aucunement question des compétences ici ». Effectivement, l’analyse, la synthèse me demandent de travailler, de faire un effort de concentration, même si ces tâches sont au centre de ma zone de confort. En contrepartie, amener les personnes à se projeter, à créer des scénario, à trouver de nouvelles façons de procéder ne me demandent aucun travail, c’est un vrai plaisir. Ce que je prenais comme une analyse automatique de mon environnement était en fait une capacité à sentir mon environnement et les individus le composant.

Voilà ce qu’est Dynastrat, un révélateur de talents innés, d’énergies naturelles. Calquez vos compétences en transparence sur ces zones d’énergie pure et vous trouverez votre zone de Flow, cet endroit où vous rencontrerez performance et plein épanouissement.

Un outil qui ne catégorise pas

Pas un profil n’est identique. Chacun a sa spécificité, en lien avec son histoire personnelle, ses valeurs et ses aspirations. Par ailleurs, le profil évolue au fur et à mesure de la vie, des âges, des expériences de celui qui le réalise. Il n’est pas figé. il ne catégorise pas.
Jusque là, j’avais plutôt été réfractaire aux outils « payants », préférant le questionnement et les exercices de mise en lumière qu’ils proviennent du coaching ou de la stratégie. Enfin un outil qui reste à sa place d’outil et me donne les clés pour avancer.

Un outil scientifique qui reste à sa place d’outil

Jung, l’école de Palo Alto, les travaux de Mmes Briggs et Myer, les neurosciences sont à la base du Dynastrat.

Cependant, ces fondations scientifiques n’ont pas pour objectif de prendre le pas sur la fonction de l’outil. Il n’a en effet pas d’autres ambitions que d’aider les coachs, consultants et psychologues dans leur mission d’accompagnement des individus et des équipes. Aucun rapport pré-établi n’est envoyé au client; l’analyse reste dans les mains du consultant et la restitution reste dans la ligne de la co-construction entre le consultant et son client.

Ainsi, le Dynastrat permet à la fois :
• au consultant de faire émerger les objectifs et conscientiser les non-dits du client et donc d’ajuster sa stratégie d’accompagnement
• et au client de conscientiser de ce qui fait sens, de ce qui lui donne de l’énergie dans son quotidien professionnel ou l’épuise et de déterminer visuellement les priorités sur lesquels il souhaite travailler

Une base de travail pour l’individu et les équipes

Travailler sur un Dynastrat, c’est en ajuster sa lecture en fonction de vos problématiques :
Vous êtes en recherche de poste, vous pourrez déterminer vos soft skills, loin des termes génériques que l’on retrouve sur tous les CV
Vous êtes en poste, confronté à un plafond de verre, vous pourrez identifier les points sur lesquels vous avez à déployer vos ressources pour parvenir à vos objectifs
Managers, vous pourrez conscientiser vos modes de prise de décision et votre mode de management
Ou tout simplement trouvez ce qui fait sens et comprendre les zones d’inconfort

L’équipe n’est pas en reste. Le Dynastrat permet d’identifier les forces et les ressources de l’équipe, les limites potentielles et donc les ressources à acquérir au vu de leur fonctionnement. Il permet de déterminer les modes de communication les plus adéquats, comment reconnaître et motiver les individualités au-delà de leur métier, de leur culture, de leurs croyances. Qui recruter au-delà des compétences, Comment éviter les clones dans l’entreprise et répondre vraiment aux enjeux stratégiques humaines, Comment assurer la complémentarité des dirigeants? sont autant de questions sur lesquels le Dynastrat peut vous aider à apporter des réponses et avancer.

Voilà toutes les raisons pour lesquelles j’ai choisi de travailler avec le Dynastrat, quand cela s’avère utile dans mes accompagnements:
je l’ai expérimenté moi-même par deux fois à plusieurs mois d’intervalles
il est fondé sur des bases scientifiques
il n’est qu’un « plus » à l’accompagnement, tant pour moi en tant que consultant coach que pour mon client et non l’accompagnement en soi
il s’adapte à l’individu et à ses objectifs, à l’équipe et à l’organisation

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter ou à visiter le site de Stratelio